squint 00S

Botul à la campagne (2015)

Michel F. Côté + Tiari Kese

Récapitulons la relation en six points:

1. Kese et Côté se sont rencontrés en 2000, à Paris, lorsque Kese présente une intégrale du répertoire pianistique de Satie. Cette rencontre fut déterminante.
2. Ils collaborent depuis 63 apparitions, disque de Côté sur lequel Kese est pianiste. Cage et Satie y sont à l’honneur.
3. À ce jour, Kese a produit les trois plus récents disques de Mecha Fixes Clocks, principal vecteur musical de Côté.
4. En 2010, Kese fait paraître Ave <w>, un premier disque solo attendu. Omniprésent, Côté y accompagne Kese de fond en comble.
5. Le duo partage une fascination commune pour l’œuvre de Jean-Baptiste Botul, philosophe de tradition orale décédé en 1947. Captivés par les théories de cet esprit inclassable, ils décident de lui rendre hommage. Botul à la campagne est né de ce désir.
6. 63 apparitionsAve <w>, et Botul à la campagne forment une trilogie discographique indissociable.

La réalisation de ce disque en duo ne fut pas simple, mais ce fut heureux, comme toujours à deux. Ce qui n’exclut pas les plaisirs solitaires ou les triangulations multiples. Nous avons offert à Jean-Baptiste Botul, penseur méconnu du XXe siècle, une histoire d’amour charnel à l’été de son choix. Cette musique est entièrement programmatique, elle est accessoire : un décor offert à Botul. Outre l’ordre déjà suggéré, un nouvel ordre d’écoute est recommandé : #7, #5, #1, #2, #3, #4, #6 et #8.

Limited CD in silk-screened cardboard jacket.

  1.        Anasthasia sur l’herbe ( 5:52)
  2.        sexe sous un arbre (6:50)
  3.        ampleur métaphysique du nous (5:05)
  4.        bain de grâces (4:25)
  5.        chant de chasse à l’ancienne (5:10)
  6.        esthétique de l’indifférence (3:52)
  7.        l’inaction console de tout (5:28)
  8.        bain de grâces (vues de loin) (0:55)

|CD+MP3 $7|

|AIFF $3|

|MP3 Free|

Michel F Côté naît à Montréal l’année où, pour la première fois, un navire — le sous-marin USS Nautilus — voyage sous la calotte glacière du pôle Nord. Batteur et percussionniste au style idiosyncrasique, voire anaphylactique, Côté joue comme personne, et personne ne veut jouer comme lui. Il est multi-instrumentiste à sa manière. Il a pour véhicule les ensembles suivants: Mecha Fixes Clocks, Klaxon Gueule, Pink Saliva, Vulgarités, et le Quatuor minéraliste. Il compose pour le théâtre et la danse: il allonge plus d’une centaine de collaborations à ce jour. En compagnie de Catherine Tardif, il est codirecteur artistique de la compagnie de danse Et Marianne et Simon. Depuis 1999, il est chroniqueur au magazine esse.

A Montréaler and a co-founder of the &records label, Michel F Côté stumbles around in various bands: bob, (juste) Claudette, Just Got Death, and Jane & the magic bananas. A designer associated with stage arts, in dance he adds his ear to the choreography of Catherine Tardif, Sylvain Émard, Louise Bédard, Ginette Laurin, and José Navas; in theatre, he scratches his head alongside Wajdi Mouawad, Robert Lepage, Brigitte Haentjens, Éric Jean, and Martin Faucher.

Tiari Karzov Kese est né à Vratsa en 1948. Fils de Kaspard Tarminovitch Kese, dernier hussard bulgare, héros national ayant participé aux deux grandes guerres du siècle dernier, et de Léonida Théchelek, mezzo-soprano qui connut la gloire autant à la Scala qu’à Bayreuth, Kese fut élevé d’une manière que le XIXe siècle n’aurait pas dédaignée. Tiari quitta la Bulgarie rouge pour la France tricolore alors qu’il n’avait que 17 ans, en 1965, suite à son acceptation au Conservatoire de Paris. Il apprit rapidement le français de la meilleure façon qui soit : avec la langue, la sienne et celles des plus jolies jeunes filles de Paris. Parisien depuis lors, il fut double Premier Prix du Conservatoire de Paris en 1967 (Premier Prix de piano et de cor français), événement rarissime. Ce prestigieux prix – celui de piano –, il le mérita en interprétant les 11 premiers Klavierstücke de Karlheinz Stockhausen. Immédiatement remarqué par le compositeur de Cologne, celui-ci offre à Kese d’être son nouveau protégé. Mai 68 voit Tiari se lier d’amitié avec Guy Debord. Il devient alors un fervent situationniste, ce qui le conduira quelques jours plus tard à se faire matraquer en pleine rue lors des émeutes. Il sortira de l’hôpital complètement aphasique, ce qui mettra fin à sa brève collaboration avec Stockhausen. Kese a par la suite été pianiste aux Folies Bergères avant de devenir l’interprète européen par excellence du répertoire pianistique de John Cage. Celui-ci, impressionné par la maîtrise élégiaque toute en retenue de Kese, lui dédia deux œuvres : Kese Cake, et As Many Birds. Kese est également un interprète réputé du répertoire de Satie. Si le pianiste fut prodigue, le compositeur demeura rare : peu d’enregistrements ont précédé AVE (&10, 2010). Sa rencontre au début du siècle avec MF Côté semble porter fruit : TK apparaît sur 63 apparitions (Michel F Côté, &02, 2004), et un disque en duo (Côté/Kese), Botul à la campagne, est paru en 2015.